Château d’Armailhac – 2005

Château d’Armailhac – 2005

Conditions climatiques

Le millésime 2005 restera une année particulière sur le plan climatique. L’année a en effet été légèrement plus froide que la moyenne quarantenaire (-0.3° C), et ceci dû essentiellement à des nuits plus fraîches que la normale.

Les mois d’avril à septembre ont été particulièrement secs et les précipitations enregistrées, depuis le début de l’année jusqu’aux vendanges, n’ont été que de 313 mm au lieu de 602 mm en moyenne.

Malgré cette situation exceptionnelle, le cycle de la vigne s’est inscrit dans une cinétique habituelle : la floraison pour les 3 cépages a été groupée autour du 5 juin, la véraison n’est apparue qu’avec quelques jours d’avance entre le 1er et le 8 août. Enfin, les vendanges ont eu lieu entre le 21 septembre et le 6 octobre dans des conditions que l’on peut qualifier d’optimales.

Si, du fait de cette sécheresse atypique, les volumes récoltés sont modérés, les vins montrent, quant à eux, des tannins riches, puissants et racés. Par son profil, 2005 n’est pas sans rappeler 1976, 1982 ou 1995….

Fiche œnologique
  • Vendanges
  • du 21 au 27 septembre
  • Assemblage
  • Cabernet Sauvignon 60%
    Merlot 29%
    Cabernet Franc 10%
    Petit Verdot 1%
Notes de dégustation

Robe rubis, dense et soutenue.
Le nez marie délicatement des arômes fruités comme la mûre, le cassis, la groseille à d’autres registres olfactifs comme des notes de moka ou encore lactées.
La prise en bouche, d’une bonne densité, révélant une trame tannique gourmande et bien enrobée, donne une impression de chair et de volume. L’ensemble est agréablement soutenu par des notes toastées et un net rappel de cassis.
Belle finale, longue et charnue, dévoilant un parfait équilibre entre la structure bien charpentée, la rondeur et le volume et de belles expressions aromatiques, riches et savoureuses.

Fiche descriptive
error: Content is protected !!