Château d’Armailhac – 2007

Château d’Armailhac – 2007

Conditions climatiques

Depuis la période végétative et la maturation jusqu’aux vendanges, le millésime 2007 a fait l’objet de toutes les attentions pour mener les raisins à maturité dans de bonnes conditions sanitaires.

L’hiver, assez pluvieux,  permet de constituer de bonnes réserves hydriques et le débourrement de la vigne débute dès les premiers jours d’avril. Cette croissance végétative précoce est due à un temps exceptionnellement chaud et sec (16.4 mm de pluie et 16°C, contre une moyenne de 11,7°C habituellement).

La floraison est enregistrée pour les trois cépages autour du 26 mai, avec quinze jours d’avance, laissant présager des vendanges précoces comme en 1989 ou 2003.

Un été relativement frais ralentit l’évolution des raisins, mais un mois de septembre exceptionnellement chaud et sec permet aux baies d’atteindre leur pleine maturité phénologique.

Les vendanges débutent ainsi le 26 septembre avec les Merlots et se terminent le 11 octobre avec les Cabernets Sauvignons.

A la récolte, les raisins sont sains, les pellicules sont épaisses, riches en tanins et en anthocyanes.

Fiche œnologique
  • Vendanges
  • du 26 septembre au 11 octobre
  • Assemblage
  • Cabernet Sauvignon 54%
    Merlot 23%
    Cabernet Franc 22%
    Petit Verdot 1%
Notes de dégustation

Avec une robe d’un beau grenat profond aux reflets brillants, Château d’Armailhac 2007 révèle au nez une belle fraîcheur et un fruit délicat. Le boisé élégant et discret laisse apparaître quelques notes de cèdre, de sous-bois et des arômes légèrement camphrés.
En bouche, la structure est veloutée avec des Cabernets opulents, des saveurs de cassis mûrs complétées par des notes précises de réglisse. Les tanins sont soyeux, enrobés mais serrés et expriment bien le terroir pauillacais.
La finale est longue et élégante.

Fiche descriptive
error: Content is protected !!