Château d’Armailhac – 2008

Château d’Armailhac – 2008

Conditions climatiques

2008 restera dans les mémoires comme une année climatique particulièrement instable.
Après un printemps frais et humide, on retrouve en juin un temps de saison, mais le cycle végétatif de la vigne prend du retard.

Juillet se montre ensoleillé et sec, mais l’été se poursuit par un mois d’août en demi-teinte, ce qui accroît l’exigence du suivi dans le vignoble.

La première quinzaine de septembre subit encore un déficit d’ensoleillement. Heureusement, un extraordinaire été indien commence le 14 septembre et se poursuit jusqu’au 20 octobre, renversant totalement la situation.
Ces bonnes conditions climatiques précédant la récolte font monter les degrés alcooliques et permettent d’obtenir une très bonne maturité phénolique des raisins.

Afin d’obtenir une maturation optimale des baies et de profiter des très belles conditions météorologiques, les vendanges sont retardées et se déroulent du 2 au 15 octobre, permettant de rentrer les raisins dans un état sanitaire excellent.
Il aura fallu être patient pour récolter le millésime 2008, et particulièrement exigeant, de la vigne jusqu’à la vinification. Ce millésime hors normes a produit des vins qui s’annoncent néanmoins d’une qualité remarquable.

Fiche œnologique
  • Vendanges
  • du 2 au 15 octobre
  • Assemblage
  • Cabernet Sauvignon 54%
    Merlot 29%
    Cabernet Franc 15%
    Petit Verdot 2%
Notes de dégustation

Avec une robe d’un rouge profond aux reflets grenat, Château d’Armailhac 2008 révèle un vin de caractère classique.
Le nez est marqué par des notes fruitées, comme la framboise ou encore le cassis, mises en exergue par de délicates notes fleuries et fumées.
En bouche, l’attaque est franche et élégante. On retrouve des parfums de fruits rouges acidulés soutenus par des tanins soyeux, d’une grande élégance.
Le vin est rond, charnu et offre une finale longue et persistante.

Fiche descriptive
error: Content is protected !!